Curiosités

 

Ambiorix small

La statue d'Ambiorix



 

Ambiorix, le roi des Eburons, a infligé une défaite aux légions de Jules César sous la direction de Cotta en 54-53 av. J .-C  aux environs de Atuatuca. C’était la plus grande défaite qu’ils ont connu dans la conquête de la Gaule. En 1866, une statue était établie pour Ambiorix et est fabriqué par le sculpteur Jules Bertin.

 

Stadhuis 2 small

L'hôtel de ville



 

 

Jusqu’avant " Le Grand Incendie " de 1677, l’hôtel de ville était situé au coin du Marché et la rue Sint-Trond (St-Truiderstraat). Au début du 18ième siècle, on a décidé de construire l’hôtel de ville actuel à l’endroit de la halle aux draps dévastée. Celui-ci était construit entre 1737 et 1750 selon les dessins de l’architecte liégeois Pascal Barbier. Le bâtiment en style classique est un bel exemple du style de l’architecture mosane du 18ième siècle. Des meubles liégeois, des peintures et du stucage en style Louis XV déterminent l’intérieur (pas accessible aux visiteurs).

 

Monument gesneuvelden small

Monument aux morts

 

Le monument aux morts était inauguré le 28 août 1926 en présence de S.M. Roi Albert I. Ce monument rappelle les morts de Tongeren des deux guerres mondiales. Il est fabriqué en pierre de taille et a quatre gargouilles en forme de têtes de lion. La cuvette originale de la fontaine était fabriquée en mosaïque.

 

Basiliek small

 

La Basilique Notre-Dame



 

La tour gothique de la Basilique Notre-Dame domine la ville et ses alentours. C’est incontestablement l’un des plus beaux bâtiments religieux de notre pays. Il fallait plus de 300 ans pour achever ce magnifique monument. L’intérieur est très riche en trésors artistiques, dont le plus connu est la statue de Notre-Dame de Tongeren « Cause de Notre Joie ». Cette statue en noyer date d’environ 1479. Le cloître roman du 12ième siècle peut être considéré comme un rare témoignage d’architecture romane en Belgique.

Heures d’ouverture : tous les jours de 9 à 17 heures – entrée gratuite

Schatkamer 150

Teseum - À la redécouverte des trésors d’église

 Tongres est un des plus anciens sites religieux du royaume des Pays-Bas et sa basilique Notre-Dame abrite un trésor fabuleux. En juin 2016, le musée du Trésor entièrement rénové ouvrira ses portes. Ce trésor est composé d’innombrables objets d’art religieux de grande valeur tels que reliquaires, bourses à reliques, pièces de joaillerie, livres de chœur médiévaux, mais aussi des étoffes somptueuses.

Le nouveau musée est installé dans un cadre historique unique constitué par la tour romane et la salle capitulaire de la basilique Notre-Dame. Outre la reconstruction du trésor historique, d’autres thèmes sont également abordés tels que la liturgie, les saints, les reliques et le chapitre. La visite propose également une balade dans une « boîte à musique » où il est possible de consulter et même d’écouter des livres de chœur séculaires. La visite se termine par les fêtes du couronnement pour ainsi faire le lien avec le présent et les traditions actuelles.

Et il y a plus! Vous aurez une chance unique d’accéder au cloître roman adjacent et son splendide jardin, l’occasion de découvrir ce joyau caché du centre-ville.

 

 

 

TESEUM
Museumkwartier, 3700 Tongeren

http://www.teseum.be/
erfgoedcel@stadtongeren.be, T +32 (0)12 80 00 88




 

OLVbeeld small

La statue de la Vierge "Cause de Notre Joie"

 

 

La statue de Notre-Dame date de 1479. Cette statue d’un atelier anversois est à la base des fêtes du couronnement septennales. Depuis 1890 les fêtes du couronnement sont organisées tous les 7 ans au couronnement de la statue. Les fêtes du couronnement ont une grande renommée internationale. Pendant cette procession de reliques, les trésors religieux sont montrés et la statue couronné de Marie « Cause de Notre Joie » est portée dans une procession de plus de 3.000 participants.

 

 

 

GRM small





Le Musée Gallo-Romain

 

Envie d’un voyage captivant dans le temps ? Des visuels éblouissants, des objets magnifiques et des présentations multimédia vous présentent l’histoire des gens qui vivaient dans notre région.  Le monde des Néanderthaliens, des Gaulois et des Romains revit.

Le musée Gallo-Romain organise régulièrement des événements bouillonnants, des expositions exclusives et des ateliers captivants. Avec des programmes pour des éacoles, des jeunes tombent sous le charme du passé d’une manière interactive.

 

Information

Musée Gallo-Romain

Kielenstraat 15

3700 Tongeren

Tél. : 012 67 03 55

www.gallo-romeinsmuseum.be

mél : grm@limburg.be

 

Middeleeuwse muur small

Les remparts médiévaux

 

En conséquence de la destruction de la ville en 1213 par des troupes du duc Hendrik I de Brabant, le rempart médiéval était construit en 1241. Ce mur renfermait le centre-ville de l’époque ce qui correspond maintenant au boulevard périphérique actuel. Différentes parties de ce rempart du 13ième siècle déterminent encore partiellement le patron de l’ancienne ville médiévale. Les parties les mieux conservées se trouvent à côté de « Leopoldwal » et « Elfde-Novemberwal », mais aussi la tour des Drapies et la tour Velinx font partie de ce mur de 13ième siècle.

Au 15ième siècle, les murs de la ville étaient partiellement démolis et au 17ième siècle les Français détruisaient différents murs de la ville. Les murs de fondation étaient réparés en 18ième siècle, mais finalement en 19ième siècle ils devaient céder pour la modernisation.

 

 

Monument T2000 small

Monument T-2000

 

Raf Verjans a conçu et fabriqué ce monument en 1985 à propos de la célébration du bimillénaire de la ville Tongeren. C’était également établi dans les villes jumelles romaines suivantes : Rome, Arlon, Tournai, Bavay, Metz, Maastricht, Heerlen, Nimègue, Cologne et Trèves.

Moerenpoort nieuw

La porte de Visé (Moerenpoort)

 

Des chevaliers audacieux et des bourgeois consciencieux, des seigneurs riches et des vassaux laborieux, Tongeren a eu tout. La ville romaine riche a fait place pour une ville médiévale. Pas moins de 3 murs successifs entourent Tongeren médiéval et peu à peu la vie urbaine naissait avec des artisanats. Mais des temps sombres affligeaient Tongeren lorsque le comte français de Calvo entrait en scène en 1677. Dans une nuit, il a réduit le centre-ville en cendres. Cette catastrophe signifiait une page noir dans l’histoire de Tongeren. Non seulement un nombre des maisons était dévoré par les flammes, mais aussi une partie du patrimoine de l’art était perdu pour toujours.

Heureusement, le comte de Calvo n’a pas pu détruire tout. Au jour d’aujourd’hui, Tongeren ressemble toujours à une ville fortifiée. Des parties du mur médiéval sont encore debout et ici et là vous pouvez aussi voir les tours médiévales. La tour Velinx en est un bon exemple. Tongeren était riche de six portes d’une ville médiévales, mais seulement la porte de Visé (Moerenpoort) de 1379 est resté intacte. Sur cette tour robuste, vous pouvez bénéficier tranquillement d’un panorama éblouissant du béguinage et du centre-ville.

 

Heures d’ouverture 

Gratuit 

Chercher une code d'entrée à L’office de tourisme Tongeren : 012 80 00 70 

 

Begijnhof small

Le béguinage

Être perdu dans ses pensées un moment entres les petites maisons pittoresques et les petites places agréables avec un sens comme si vous remontez dans le temps ! C’est l’expérience que vous obtenez quand vous visitez un des plus anciens béguinages en Flandre.  Au milieu du 13ième siècle, le béguinage à Tongeren, tout près du Geer (Jeker), était fondé comme petite ville miniature dans la ville. Des ruelles étroites, des gages bellement restaurés,… un peu spécial et buté, une localisation rêvée pour des artistes et … depuis 1998 patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous vous invitons volontiers pour aussi renifler cette atmosphère dans ce quartier de 750 ans.

















Beghina

Le musée du béguinage Beghina

 

Qui étaient-ils… ces petites béguines ? Des femmes, qui laissaient leur porte vers le monde entrouverte. Ni bonne sœur, ni laïque. Parent-elles peut-être sur deux chevaux ou étaient-elles féministes avant la lettre ? Venez trouver une réponse à ces questions et visitez le nouveau musée du béguinage Beghina dans une maison de béguine authentique de 1660.

Pendant une visite au musée, vous découvrez entre autres l’exposition thématique « Trésors des béguines » (Schatten van de begijnen), une séance de cinéma « Les béguines aux Pays-Bas » (Begijnen in de Lage Landen), une visite au sous-sol résidentiel avec une bière du béguinage, une boutique du musée et un petit jardin de plantes aromatiques.

 

Information

Musée du béguinage Beghina

Onder de Linde 12

3700 Tongeren

tél. : 0475 71 89 22

www.begijnhofmuseumtongeren.be

mél : info@begijnhofmuseumtongeren.be

 

Begijnhofkerk small

L’église du béguinage

 

L’église Saint Catharine, connu plutôt comme l’église du béguinage ou église des Pères, est une des plus vieilles églises de la ville. Cette église en style gothique primitif de 1294 était rénovée et adaptée plusieurs fois au courant des siècles. Au 18ième siècle par exemple, la voûte baroque actuelle était installée et le petit campanile était mis sur l’église. Après la révolution française, le Bureau des Hospices de Tongeren en devient le propriétaire, qui louait l’église en 1899 (pour 99 ans) aux Frères Mineurs (Paters Minderbroeders). Cela explique en fait le nom « église des Pères». Cette église Saint Catharine éblouissante contient un rassemblement riche des objets d’art sous lequel surtout la sculpture sur bois et les peintures frappent. Les curiosités les plus importantes sont e.a. la chaire de Robrecht Verburgh de 1711 dans le style de Louis XIV, la peinture au dessus du maître-autel de Gaspar de Crayer du 17ième siècle et la statue du Christ souffrant offert par la béguine Anna de Floz.

Sint-Ursulakapel small

La chapelle Sainte-Ursule

Peu après 1262, une infirmerie était bâtie où des personnes âgées et des béguines malades étaient soignées. Avoisinant à ce bâtiment, une chapelle était consacrée à la sainte Ursule en 1294. Le bâtiment d’infirmerie actuel date de 1659. À la fin du 17ième siècle la chapelle était en ruine et elle était remplacée par une église de salle baroque de 1701 avec un pignon en cloche unique. La chapelle Saint-Ursule restaurée est utilisée comme espace polyvalent pour concerts de chambre, expositions thématiques, conférences et autres événements culturels.

Lakenmakerstoren small

La tour des Drapiers

 

Cette petite tour pittoresque, construit à l’arrière du béguinage, faisait partie du mur de défense médiéval au bord du Geer (Jeker). La construction demi-circulaire du 13ième siècle est principalement fabriquée en silex, qui vient du mur romain. Chaque tour médiévale était défendue par une des guildes de ville, ce qui explique tout de suite le nom «Tour des Drapiers » (Lakenmakerstoren).

 

Agnetenklooster small

Le couvent de Sainte-Agnès

 

Le couvent de Sainte-Agnès existait déjà en 1418 et était élargi après la donation de Joanna Van Repen en 1412. Après la révolution française le couvent était vendu. Le chanoine Vandermaesen était le nouveau propriétaire. Il a fait démolir l’église au 19ième siècle et il a arrangé le couvent comme maison de maître. Avec la restauration récente, la peinture à badigeon était appliquée à l’exception du réfectoire d’été précédent et la ruine d’église. Actuellement, le couvent de Sainte-Agnès est en usage par le service de la Communauté flamande (Protection de la Jeunesse).





















Sint-Janskerk small

L’église Saint-Jean

 

Cette église est probablement fondée par des tanneurs. Ils se sont occupés pour que l’église soit dévoué à leur patron Saint-Jean. L’église originelle existait déjà en 1205. Entre le 17ième et 19ième siècle, une nouvelle église était construite. L’église contient un nombre d’objets d’art précieux. Après l’église Notre-Dame et l’église Saint-Nicolas disparu, elle devenait la troisième église paroissiale de Tongeren en 19ième siècle.

Munthuis small

Munthuis

 

 

Le nom de cette maison de ville gothique tardif repose véritablement sur une opinion erronée. L’atelier monétaire (muntatelier) médiéval était transféré vers cette rue en 14ième siècle, mais ce bâtiment est situé à l’autre côté de Munthuis.  Cependant, ce nom sera lié avec ce bâtiment pour toujours.

Le bâtiment « Munthuis » restauré héberge le Cellule du Patrimoine ainsi que le service d’enseignement et le service d’Archéologie et la protection des monuments et des sites.









 

Velinxtoren small

La tour Velinx

 

La tour Velinx est une tour d’angle circulaire et faisait partie des remparts médiévaux du 13ième siècle. Elle est construite de silex et pierre marneuse, avec laquelle entre autres des matériaux de construction romains étaient employés de nouveau. La tour était liée avec une passerelle au-dessus de Geer (Jeker), qui était comblée. Cette passerelle était sautée lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Romeinse muur small

Le mur romain

 

Au bord de l’ancien centre-ville, des vestiges imposants du mur de ville du 2ième siècle, avec une longueur de 4.544 mètres, ont été conservés, surtout du nord jusqu’au secteur occidental. Autrefois, le mur d’environ 6 mètres, était fortifié à des distances régulières par des tours rondes. À la face externe, le mur était protégé par quelques fossés de défense profonds. à l’endroit des voies d’accès de la ville il y a eu des portes monumentales. Depuis le Moyen âge, le mur de la ville romain était démoli pour la plupart pour le remploi des matériaux de construction. C’est pourquoi le mur, qui était une fois si impressionnant, n’a que principalement le noyau du mur, consistant de deux blocs de silex rugueux. Le long du mur il y a un chemin réservé aux piétons de la chaussée de Bilzen à celle de Liège.

 

Beukenberg small

Beukenberg

 

Durant le 1ier siècle, le besoin de l’eau croissant dans la ville romaine Tongeren, nécessitait une solution pour les problèmes d’amenée d’eau. C’est pourquoi un aqueduc était construit, qui joignait Tongeren aux sources du Mombeek. C’était un remblai de terre artificiel avec une construction en bois pour l’adduction. Le Beukenberg est devenu un beau domaine pour se promener. C’est aussi tout près du centre et récemment c’est reconnu comme monument archéologique protégé.

 

Kasteel Betho small

Le château Betho

 

En dehors de la ville se trouve le château Betho impressionnant. Originellement, le château était un château fort d’eau et il est mentionné pour la première fois en 1267. L’étang actuel rappelle aux douves, qui une fois entourait le bâtiment complètement. Le château résidentiel est construit symétrique et consiste en : le château, la ferme en carré, l’étang et le parc. Les bâtiments actuels datent principalement du 17ième et 18ième siècle avec une tour du sud-ouest de 1478. 

Ce château n’est pas accessible pour le public.

 

 





Sint-Gilliskapel small

La Chapelle Saint-Gilles

 

Au 11ième siècle déjà, Mulken doit avoir eu une chapelle. À la fin du 17ième siècle, la chapelle d’aujourd’hui était ajoutée à la tour du 13ième siècle. À l’intérieur de cette tour on vient de découvrir des peintures murales belles du 14ième – 15ième siècle. La chapelle est un pèlerinage important consacré à Saint-Gilles, un des saints auxiliaires. Le pèlerinage a lieu pendant les neuf premiers jours de septembre et attire encore une multitude de pèlerins.

Tempelierstoren small

La tour des Templiers

 

La première indication du château fort date du 1340, mais il doit être plus ancien, parce que les « Chevaliers de Mulken » sont déjà connu dès 1195. Ils habitaient dans un fief à l’intérieur d’une tour fortifiée et à côté une maison et une ferme, vraisemblablement protégé par des remparts. Le donjon décagonal, qui a l’entrée originelle au premier étage, est construit sur un tertre.

Ce tour n’est pas accessible pour le public.

Sint-Lutgartkerk small

L’église Saint Lutgarde

 

Cette église paroissiale était construite en 1949 à l’image d’une basilique paléochrétienne avec une tour isolée. Le fronton au-dessus de l’entrée représente l’embrassement de la croix de Sainte Lutgarde, patronne de cette église.  Sainte Lutgarde est née à Tongeren en 1182 et elle est patronne de la Flandre, des aveugles, des écrivains et des jeunes flamandes. Une collection magnifique des vitraux, un chemin de croix de Frère Max et la statue de Saint Lutgarde par Esbroeck sont les curiosités les plus importantes.

Kevie small

Le parc régional De Kevie

 

Au sud-est de Tongeren se trouve le « Parc du Geer de l’est » de 200 ha. Le parc de nature est un des plus précieux de Limbourg du sud grâce à son bon emplacement et sa faune et flore particulière. Enfin, un petit morceau de nature dans l’Hesbaye qu’on doit chérir. Des amateurs peuvent faire connaissance avec tous les aspects de ce paysage par quatre circuits pédestres signalisés. Des promenades organisées pour des écoles et des sociétés sont seulement possibles sur rendez-vous : de.kevie@skynet.be – tel.nr. 012 23 53 60 – 0472 37 80 80 site Internet: http://www.kevie.be/



 

 

 





Praeorium small

Praetorium

 

 

Depuis 2000, le Praetorium est le centre administratif de Tongeren. Ce nom vient du Praetorium romain, qui se trouverait environ à cette place dans l’ancien Atuatuca Tungrorum . Autrefois, c’était aussi le centre administratif de la ville.

 

 

 

 

© Stad Tongeren 2012       logoGreen Valley